SINAN BERTRAND
Comédien-Chanteur

Sinan Bertrand est né à Ankara, en Turquie en 1977.
Après un lycée et un baccalauréat obtenu au Caire, il arrive à Paris. Formé à l’école de Jean-Louis Martin Barbaz, le Studio-Théâtre, il travaille sous la direction, entre autres, de Roman Polanski, Jean-Michel Ribes, Alfredo Arias, Vincent Goethals, Olivier Bénezech, Marion Bierry, Jean-Luc Revol, Agnès Boury, Marcel Maréchal, Philippe Calvario, Stéphan Druet et Vincianne Regattieri.
Il tourne également sous la direction de Laurent Bénégui («La Nouvelle Blanche Neige», France 2) de Joel Hopkins («The Love Punch») et de Vincent Thomas (la série «Versailles» sur Canal+).
Depuis vingt ans, il est à l’affiche de nombreux spectacles musicaux : «Phi-Phi» (1997), «Hair» (Mogador 1998), «Ali Baba» (Zénith 2000) «Hair & West Side Story» (Halle aux grains 2003), «Créatures» (2004), «Concha Bonita» (meilleur spectacle musical en Italie en 2004), «Le Cabaret des hommes perdus» (Molière du meilleur auteur et meilleur spectacle musical en 2007), «La revue Burlesque» avec Dita Von Teese au Casino de Paris (2009), «La Nuit d’Elliot Fall» (Vingtième théâtre, 2010), «René l’énervé» (Rond-Point, 2011) mais aussi «Le Bourgeois gentilhomme», «Romeo & Juliet» (prix du Festival d’Angers 2012), et en 2014 : «Le Legs» de Marivaux, et «Sweeney Todd» de Sondheim. En 2015, il est Herbert Von Krolock dans «Le Bal des vampires» au Théâtre Mogador (Stage Entertainment). La saison suivante, il est chanteur pour la revue «Imagine» au Royal Palace de Kirrwiller en Alsace, et participe ensuite à la création (au festival de Bussang) de «Lady First» de Sedef Ecer. En janvier 2018, il est sur la scène de l’Opéra de Toulon pour la création de «Wonderful Town» de Bernstein.

ADRIEN OUAKI
Danseur

Adrien Ouaki a étudié à l’Académie Internationale de la Danse à Paris, il en sort diplômé a l’âge de 21 ans. Il parfait ses connaissances de la danse contemporaine en participant à des workshops avec des chorégraphes tels que Hofesh Shechter, Wim Vandekeybus, Ohad Naharin, Crystal Pite…
Ces dernières années, Adrien a travaillé pour plusieurs compagnies et productions en France et à l’étranger comme «1789 Les Amants de la Bastille» avec Giuliano Peparini, Ezio Schiavulli Company, au Théâtre du Châtelet avec Raphael Boitel, au Dutch National Opera avec Itzik Galili et en Belgique lors du dernier projet de Franco Dragone & Giuliano Peparini «Casse-Noisette».
Dernièrement il fait naître sa propre compagnie et crée en totale collaboration avec sa partenaire Aurore Mettray la pièce « A Nous Ou A Jamais » qui voit le jour en Juillet 2017 lors des Estivales de la Danse de Tarbes.
Il se prend également de passion pour la vidéo et réalise ses propres courts métrages comme «Dust Of Life», «Contact», «The Line» et son dernier «Wild» qui seront accueillis lors de nombreux festivals à travers le monde: San Francisco, Chili, Londres, Lisbonne, Finlande, Espagne. «The Line» recevra la récompense du Meilleur Film lors du « Bucarest International Dance Film Festival ».

GABRIELE BEDDONI
Danseur

Danseur professionnel, acrobate, chanteur et graphiste, Gabriele Beddoni est un artiste aux multiples facettes.
En 2013, il incarne le prêtre Giovanni et le prince Paride dans «Romeo e Giulietta, Ama e Cambia il Mondo» de Guiliano Peparini. En 2014, il arrive en finale de «Tu si que vales», l’équivalent italien de «La France a un incroyable talent».
Les Français le découvrent dans «La Légende du Roi Arthur», un spectacle de Dove Attia, également mis en scène par Giuliano Peparini
En 2016 et 2017, il participe aux émissions italiennes «House Party» et «Amici».
En décembre 2017, Gabriele endosse le rôle de Drossel Meyer en binôme avec Mehdi Baki dans «Casse-Noisette» de Franco Dragone, mise en scène et chorégraphié par Giuliano Peparini à Forest National, à Bruxelles.

JOCELYN LAURENT
Danseur

Jocelyn Laurent, 29 ans, a été formé en tant que danseur professionnel par des intervenants venant de milieux et de disciplines différents, ce qui lui a permis une facilité d’adaptation en construisant sa propre voie.
Il commence la danse à l’âge de 11 ans par le jazz, le classique et le hip hop. A 16 ans, les pièces de Pina Bausch, Dominique Bagouet et Merce Cunningham le fascinent et lui donnent une vision plus profonde de la danse et particulièrement de son écriture.
Lors de ses études, il a la chance de pouvoir compléter sa pratique par la théorie grâce à des intervenants de chez Maguy Marin, Pina Bausch… et aussi de découvrir l’improvisation et la danse-contact.
Prenant conscience de son envie de devenir danseur professionnel, il se rend à Paris pour se perfectionner et compléter sa formation.
Il devient danseur dans les compagnies La baraka de Abou Lagraa, Rêvolution de Anthony Egéa puis obtient un rôle de danseur sûr les comédies musicales «Résiste » chorégraphiée par Marion Motin et «Saturday Night Fever» chorégraphiée par Malik Lenost.

OLIVIER MATHIEU
Danseur

Olivier Mathieu découvre la breakdance et la capoeira en 1997.
Autodidacte en technique de danse hiphop, diplômé d’école de commerce (INSEEC Paris), il démarre en 2004 une carrière d’interprète auprès de compagnies contemporaines professionnelles.
En création avec Sébastien Lefrancois, David Drouard, Philipe Jamet, Wim Vandekeybus… il éprouve la scène physiquement et théâtralement, à travers le monde.
Depuis 2012, il partage artistiquement avec Giuliano Peparini : incarnant des personnages sur les comédies musicales «1789, les Amants de la Bastille» et «La Légende du Roi Arthur»; participant à son travail chorégraphique et de mise en scène sur l’émission Italienne «Amici».
En 2016, il rejoint Pietragalla et Daniel Mesguich pour l’adaptation de «Lorenzaccio» de Musset.

BRAHEM AÏACHE
Danseur

Brahem Aiache est né le 11 août 1989 en Algérie.
Dès son plus jeune âge, il s’intéresse au sport et s’initie au football où on lui prédit très vite une carrière de professionnel mais à 11 ans, il se blesse au cours d’un match. Souffrant d’une déchirure du tibia on l’emmène à l’hôpital ou il est victime d’une erreur médicale. L’infection se propage trop vite dans sa jambe qui se gangrène, les médecins n’ont pas d’autre choix que l’amputation.
Après avoir rencontré d’autres personnes handicapées, Brahem a su rebondir et ne s’est pas découragé. Dans un premier temps, il a envisagé de faire du football dans la catégorie handisport mais il s’est finalement mis à la natation où il a très vite atteint le niveau des professionnels. Il a également pratiqué le cheval d’arçon.
Un jour, alors que le groupe de Danse Hip Hop Style répétait devant chez lui, il décide d’aller les aborder afin de leur demander s’il pouvait s’entraîner avec eux. Au bout de quatre mois il a atteint leur niveau et s’en suit sa première battle.
Nombreux spectacles et participations télévisuelles interviennent ensuite : le «Panafrican» avec Kamel Ouali, «Orphée», avec la Compagnie Montalvo-Hervieu au Théâtre National de Chaillot, le festival «Imaginez maintenant», «Dracula, l’amour plus fort que la mort», à nouveau avec Kamel Ouali, «La France A Un Incroyable Talent» avec Abkari Saitouli, puis son équivalent arabe, «Arab Got Talent», «Amici » avec Giuliano Peparini, «La Légende du Roi Arthur» de Dove Attia.

GREGOIRE MALANDAIN
Danseur

Grégoire Malandain, né à Paris, s’est d’abord formé à l’Académie Internationale de la Danse pour ensuite suivre des études supérieures au conservatoire national supérieur de musique et danse de Lyon.
À la fin de sa troisième année, il intègre la compagnie belge Ultima Vez et fait La rencontre de Wim Vandekeybus avec qui il travaillera pendant deux ans. Il fera parallèlement La rencontre de Giuliano Peparini pour danser dans l’émission «Amici» à Rome pendant deux années consécutives.

aurore mettray
Danseuse

Aurore Mettray débute la danse en 2009 où elle intègre l’Académie Internationale de la Danse à Paris. Après 3 années, elle ressort diplômée et se dirige dans un premier temps vers les comédies musicales. Elle aura l’occasion de travailler avec de grands metteurs en scène/chorégraphes tels que Giuliano Peparini et Martino Muller.
Grâce à ces différents projets, elle fait la rencontre de plusieurs artistes qui humainement et artistiquement la font basculer dans l’univers du contemporain.
Elle décide alors de se former par le biais de workshops intensifs au sein de plusieurs compagnies tels que Hofesh Shechter, David Zambrano, Wim Wandekeybus, Fighting Monkey, etc. pour parfaire sa technique au sol.
Elle intègre sa première compagnie en 2014 au côté de Blanca Li dans le spectacle « Robot» .
En 2017, elle rejoint le Zemmourballet pour la création «La Brisure des Vases». Elle fait naître en parallèle son premier projet chorégraphique «À Nous Ou À Jamais» en collaboration avec Adrien Ouaki.

Théo Legros-Lefeuvre
Circassien Acrobate

Théo Legros-Lefeuvre est originaire de Normandie d’un père Franco-Malgache et d’une mère Bretonne.
Il passe ses premières années en Guyane française. Un changement radical mais évident pousse ses parents à s’installer dans la campagne Suisse. Il a la chance d’avoir accès à une éducation culturelle et artistique à travers les comédies musicales, violons, et improvisation. A 13 ans, il découvre une école de cirque et théâtre mêlant le développement artistique et corporel tout en prônant le respect envers les animaux. Toujours soutenu dans son projet et la tête remplie de vagabondage, il quitte le cocon familial dès ses 15 ans pour intégrer L’École Nationale de Cirque de Châtellerault où il découvre le mât chinois et l’acrobatie. Il intègre par la suite L’École de Cirque de Québec ou la polyvalence des disciplines perfectionnent sa formation.